Le 1er août prochain, le seuil minimal exigé à titre de versement minimal périodique sur une carte de crédit augmentera d’un demi-point de pourcentage. Il s’établira à 3 % du solde de la carte. D’ici 2025, il augmentera graduellement chaque année pour atteindre 5 % du solde en 2025.

«L’Office de la protection du consommateur tient à rappeler que les associations de consommateurs offrent des services gratuits et confidentiels aux personnes qui vivent des difficultés financières. Le fait d’arriver difficilement à faire le paiement minimum sur ses cartes de crédit peut être un signal pour demander conseil à une telle association», indique-t-on.

Par ce type de mesure, le gouvernement du Québec souhaite prévenir l’endettement.