Avec le début de la saison estivale, le ministère des Transports rappelle aux usagers de la route l’importance de respecter le corridor de sécurité afin de protéger toutes les personnes qui interviennent sur le réseau routier, y compris le personnel du Ministère qui veille sur le réseau en tout temps.

«Le fait de ne pas respecter le corridor de sécurité peut faire en sorte de faucher une vie. On ne sait jamais, que ça soit la nôtre ou celle d’un automobiliste qui a mal vu l’indication ou qui n’y a pas porté attention. En général, quand les gens ne le respectent pas, et ça arrive, je trouve ça décevant et fâchant», déplore Mario Pelletier, surveillant routier au centre de services de Québec

«Ce qu’on voit, c’est que ça fonctionne beaucoup avec les gyrophares rouges et bleus des policiers, mais les gyrophares orange servent aussi à des intervenants qui portent assistance aux autres. Il est donc important de sensibiliser les usagers de la route au respect du corridor de sécurité, peu importe qui sont les intervenants présents sur le réseau. Nous, les surveillants routiers du ministère des Transports, on est là pour que les usagers de la route rentrent en sécurité chez eux, auprès de leur famille. Mais nous aussi, on aimerait ça rentrer à la maison en sécurité», ajoute Michaël Lamy Desrosiers du centre de services de Trois-Rivières.

Rappelons que l’article sur le corridor de sécurité a été ajouté au Code de la sécurité routière (CSR) il y a près de 10 ans et que les usagers de la route qui ne se conforment pas à cette règle de conduite s’exposent à des amendes de 200 $ à 300 $ ainsi qu’à l’ajout de 4 points d’inaptitude à leur dossier.