NouvellesProblèmes de la chaîne d’approvisionnement : on doit commencer par rémunérer toutes les...

Problèmes de la chaîne d’approvisionnement : on doit commencer par rémunérer toutes les heures des camionneurs selon l’OOIDA

Dans une lettre de 14 pages adressée au Département des transports des États-Unis, la Owner-Operator IndependentDrivers Association (OOIDA) expose ses solutions pour d’améliorer la chaine d’approvisionnement : temps d’attente excessif, manque de stationnement sûr pour les camions et absence de rémunération des heures supplémentaires sont des problèmes à régler pour l’organisme qui représentent 150 000 camionneurs américains.

Cette missive du 18 octobre a été envoyée moins d’une semaine après que la Maison-Blanche ait annoncé un plan pourpasser à des opérations 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, dans les ports de Los Angeles et de Long Beach.

«Il n’est pas réaliste de s’attendre à ce que la chaîne d’approvisionnement fonctionne soudainement efficacement selon un calendrier 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en particulier lorsque les conducteurs ne sont pas entièrement payés pour leur temps», dénonce Todd Spencer de l’OOIDA.

Pour l’Association, les problèmes de chaîne d’approvisionnement n’ont rien à voir avec le recrutement de la main-d’œuvre, mais plutôt avec les problèmes de rétention liés au manque de rémunération et aux mauvaises conditions de travail comme le temps d’attente. Selon les résultats de l’enquête de 2020 de la Fondation OOIDA, les conducteurs passent 17 à 29% de leur temps à attendre.

«Nous soutenons les efforts de l’administration pour améliorer la qualité des emplois dans le secteur du camionnage, mais cela doit commencer par le fait de traiter les conducteurs comme des travailleurs essentiels, ce qui signifie les valoriser et les rémunérer pour tout leur temps», ajoute-t-il.

Payer les conducteurs pour tout leur temps et abroger l’exemption des heures supplémentaires dans la Fair Labor Standards Act fournirait aux expéditeurs et aux destinataires l’incitation à obtenir un camionneur chargé ou déchargé plus efficacement expose-t-on.

«Exempter les conducteurs de la rémunération garantie des heures supplémentaires augmente les problèmes de temps d’attente parce que les expéditeurs, les destinataires et d’autres dans l’industrie n’ont aucune incitation financière à charger et à décharger les camions de manière efficace», écrit OOIDA.

«Si un expéditeur ou un destinataire sait qu’il ne sera pas responsable des heures supplémentaires, il ne se soucie tout simplement pas autant du respect du temps d’un chauffeur. En étant abrogé, les chauffeurs seraient soit rémunérés équitablement pour les heures supplémentaires qu’ils travaillent, soit les expéditeurs et les destinataires trouveraient des moyens de réduire les retards pour éviter de payer les heures supplémentaires», insiste Todd Spencer.

«De plus en plus, les conducteurs sont obligés de passer de plus en plus de temps en service à trouver un endroit pour se garer plutôt que de garder les marchandises en mouvement. Il est donc difficile pour les camionneurs de se reposer lorsqu’ils sont fatigués, il est difficile de se conformer aux règlements sur les heures de service et les oblige souvent à se garer dans des endroits dangereux», précise l’OOIDA.

 

Source: https://landline.media/ooida-supply-chain-woes-start-with-unfair-compensation-for-truckers/

 

ARTICLES CONNEXES

Actualités récentes

ashtelecall