S’il forme à nouveau le gouvernement, le Parti libéral du Canada s’engage «à se tenir aux côtés des travailleurs et des entreprises du pays, aussi bien pendant la crise actuelle que pour l’avenir».

« Les travailleurs et les entreprises du Canada ont pris les devants pour assurer la santé et la sécurité de leurs communautés et nous avons été là pour les aider… Par le biais de mesures de soutien d’urgence, comme la Subvention salariale d’urgence du Canada, nous avons aidé les entreprises pour qu’elles puissent rester ouvertes et que leurs employés puissent continuer à nourrir leurs familles. Toutefois, Erin O’Toole a tenté de nous barrer la route. Il a clairement fait savoir qu’il n’aurait pas fourni le même niveau d’aide que celui que nous avons apporté aux Canadiens. Nous avons besoin d’un plan concret pour éviter d’autres confinements, remettre les Canadiens au travail et rouvrir les entreprises, et seule l’équipe libérale a un plan concret pour y arriver», déclare Justin Trudeau.

Ainsi, un gouvernement libéral réélu :

  • prolongerait le Programme d’embauche pour la relance économique du Canada jusqu’au 31 mars 2022;
  • continuerait d’élargir l’Allocation canadienne pour les travailleurs afin de soutenir environ 1 million de Canadiens de plus travaillant dans des emplois à faible salaire;
  • créerait un crédit d’impôt pour la mobilité de la main-d’œuvre permettant aux ouvriers des secteurs du bâtiment et de la construction de déduire jusqu’à 4 000 $ de frais admissibles de déplacement quand ils doivent voyager ou se réinstaller temporairement dans le cadre de leur emploi, pour un crédit d’impôt pouvant atteindre 600 $ par année;
  • doublerait le Programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical;
  • remédierait à la pénurie de main-d’œuvre au Canada en élargissant la voie de l’immigration pour les travailleurs talentueux, en augmentant la participation des travailleurs par des mesures incitatives ciblées pour les gens à faible revenu et les aînés, et en augmentant le soutien aux programmes de requalification et aux Canadiens qui choisissent d’apprendre un métier.
  • présenterait des mesures législatives pour faire en sorte que chaque entreprise et organisme qui décide d’exiger un certificat de vaccination de la part de ses employés et clients puisse le faire sans craindre de poursuites judiciaires.