Au coût de 750 000 $, le Centre intégré de gestion de la circulation (CIGC) situé à Trois-Rivières a fait l’objet d’une modernisation complète au cours des derniers mois. Trente-trois caméras présentes sur le réseau de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont été remplacées, en plus de la mise à niveau du réseau filaire. Le mur vidéo, utilisé pour assurer une vigie en continu du réseau routier, a également été complètement remplacé et agrandi.

«Ce projet permettra de collaborer plus étroitement avec tous nos partenaires dans la gestion des divers événements et d’offrir un soutien aux usagers encore plus grand par une meilleure surveillance et une gestion plus efficace du réseau», souligne François Bonnardel, ministre des Transports.

Notons que Le CIGC de Trois-Rivières a également été agrandi pour accueillir trois postes supplémentaires. Ces améliorations lui permettront de s’adapter à l’augmentation des besoins en termes de gestion de la circulation du territoire de la Mauricie-Centre-du-Québec, et lui ont déjà permis de prendre en charge la surveillance du réseau de la région de l’Estrie, et ce, depuis le 3 mai dernier.

À propos des CIGC

Le CIGC de Trois-Rivières, comme ceux de Montréal, de Québec et de Gatineau, est en activité 24 heures par jour, 365 jours par année. Sa mission consiste à assurer la surveillance du réseau routier du Ministère, à informer les services d’urgence pour la prise en charge des événements et à soutenir les opérations.