Faisant suite au décès de Pascal Cauchon, un signaleur routier happé mortellement par un train routier en avril 2021, le Bureau du coroner annonce le dépôt de son rapport d’investigation.

Le coroner Yvon Garneau formule au ministère des Transports les recommandations suivantes pour mieux protéger ces travailleurs.

  • D’installer un panneau à messages variables (PMV) localisé le plus près du chantier annonçant 24 h à l’avance et que toute entrave de voie soit annoncée, en temps réel, sur les PMV ;
  • De se concerter avec la Sûreté du Québec pour une surveillance policière accrue pour la durée de l’installation et de l’enlèvement des dispositifs de signalisation pendant les travaux ;
  • D’abaisser la vitesse à 70 km/h pour les travaux de courte durée lors d’installation et d’enlèvement de dispositifs de signalisation ;
  • D’augmenter les amendes et les points d’inaptitude des conducteurs de véhicules lors du non-respect du corridor de sécurité mis en place lors de travaux sur le réseau routier.

 

Rappel des événements

 

Le 8 avril 2021, vers 13 h, une équipe de travailleurs spécialisés était à installer des dispositifs de signalisation dans l’accotement de l’autoroute Jean-Lesage (autoroute 20) en direction est, près du kilomètre 188,5, dans la municipalité de Saint-Cyrille-de-Wendover.

À ce moment, un véhicule de protection muni d’un atténuateur d’impact (VP-AIFV) est immobilisé dans la voie de droite, direction Québec, pendant que des travailleurs viennent tout juste de procéder à l’installation d’un panneau de signalisation annonçant des travaux dans 2 km. C’est alors qu’un conducteur de train routier circulant dans la même voie heurte le VP-AIFV et perd le contrôle de son camion. M. Pascal Cauchon s’est trouvé dans la trajectoire du train routier après son dérapage. Le train routier l’a happé mortellement.

Pascal Cauchon, alors âgé de 39 ans, est décédé d’un polytraumatisme sévère après avoir été frappé par un véhicule alors qu’il effectuait une tâche de superviseur-installateur de signalisation routière. Il s’agit d’un décès accidentel.

Source : Bureau du coroner