PHOTO : RADIO-CANADA / PHILIPPE GRENIER

Dans un effort ambitieux pour transformer l’industrie des camions utilitaires, Maxi-Métal, une entreprise de Saint-Georges, s’est associée à Hydro-Québec. Cette collaboration a abouti à la création de 11 fourgons-atelier électriques, une première pour Maxi-Métal et un jalon important dans l’histoire de l’électrification des véhicules utilitaires au Québec.

La transition de Maxi-Métal vers la fabrication de fourgons-atelier électriques représente un changement majeur dans ses opérations. Traditionnellement axée sur la construction de fourgons à essence, l’entreprise a dû relever le défi de s’adapter aux exigences de la technologie électrique. Ce processus a impliqué la conception et l’intégration d’une carrosserie et d’un système électrique adaptés aux besoins spécifiques des nouveaux véhicules.

La conception des fourgons-atelier électriques a présenté plusieurs défis techniques. Pour intégrer les batteries électriques, il a été nécessaire de modifier la longueur du châssis du camion et de repositionner le moteur à l’arrière. En outre, des solutions ingénieuses, telles que le développement de supports métalliques pour ancrer la carrosserie et la création d’accès aux composants électriques sous le véhicule, ont été élaborées.

Sur le terrain, les fourgons-atelier électriques équipés de moteurs TM4 se sont avérés très efficaces, particulièrement en milieu urbain. Ils répondent parfaitement aux exigences d’Hydro-Québec, avec une autonomie adaptée à une journée de travail complète sans recharge, variant entre 100 et 200 kilomètres en fonction des conditions saisonnières. Actuellement, ces véhicules sont déployés dans la région de Montréal, avec une expansion prévue à mesure que la technologie évolue.

Le passage à des camions électriques présente des avantages considérables, notamment en termes de réduction de bruit, ce qui rend le travail plus confortable pour les opérateurs et minimise les perturbations lors des interventions nocturnes. En outre, ces véhicules nécessitent moins d’entretien, ce qui est bénéfique pour l’environnement et contribue à la stratégie de développement durable d’Hydro-Québec.

Hydro-Québec prévoit d’étendre son parc de véhicules électriques en introduisant des camions-nacelles électriques. Cette initiative représente une étape supplémentaire dans leur engagement envers l’innovation durable et la réduction de l’empreinte écologique liée aux transports.