Alors que les robotaxis et les camions autonomes se volent les manchettes, Amazon continue discrètement de déployer son système de service de livraison autonome, l’Amazon Scout.

Le Scout serait bientôt lancé à Atlanta, Géorgie, et Franklin, Tennessee. Amazon a débuté le service en janvier 2019 dans l’état de Washington et l’a étendu à la Californie en août.

Le Scout a été créé par Amazon dans son laboratoire de recherches et de développements de Seattle. Il a la grandeur d’une petite glacière et peut se déplacer à une vitesse équivalente à la marche. Selon Amazon, le robot peut circuler auprès des animaux, piétons et manœuvrer autour d’autres objets qui pourraient se trouver sur sa route.

Un petit nombre de Scout pourrait être déployé dans chacune des villes pour opérer des livraisons du lundi au vendredi pendant les heures du jour. À Washington, ce sont six robots qui avaient été déployés pour le lancement.

Les clients n’ont qu’à commander leurs marchandises comme ils le font normalement, et leurs paquets seront livrés soit par un humain, soit par un Scout.

Le robot suivra sa route de livraison de manière autonome, mais il sera accompagné d’un ambassadeur d’Amazon, un opérateur de sécurité, pour effectuer ses premières livraisons.

Atlanta et Franklin permettront au Scout d’être testé sur de nouveaux terrains et dans différents climats. Jusqu’à maintenant, Amazon a évité les trottoirs bondés des grandes villes comme New York et San Francisco. Atlanta est le plus grand centre urbain à recevoir le Scout et il sera intéressant de voir comment il pourra manœuvrer et atteindre ses objectifs dans le mouvement des métropoles.