Un nouveau rapport publié par KPMG Entreprise et le consortium mondial Projet STEP démontre qu’en raison de leur dynamique et de leur structure, les entreprises familiales ont réagi avec plus de résilience au choc initial de la pandémie. Elles ont su s’adapter et se repositionner pour saisir de nouvelles occasions d’affaires.

«Le rôle essentiel de la famille a permis de préserver à la fois l’investissement financier et le patrimoine familial. Une vision à long terme et d’autres atouts importants ont permis à de nombreuses entreprises familiales de gagner un avantage concurrentiel et d’être en mesure de mener la croissance économique future. Les compétences et l’optique d’une génération plus jeune et plus versée en technologie ont joué un rôle influent et crucial dans la réorientation stratégique de l’entreprise», explique Mary Jo Fedy, leader nationale de KPMG Entreprise.

Si la plupart des entreprises familiales ont subi une baisse de revenus, 17 % des répondants canadiens ont vu leurs revenus augmenter, devançant ainsi la moyenne mondiale (9 %). Les entreprises ayant bénéficié de l’accélération de la technologie et de la numérisation de leur modèle d’entreprise ont déclaré les hausses de revenus les plus importantes.

Le rapport met également en lumière les grandes stratégies adoptées par les entreprises familiales en réaction à l’incidence de la pandémie sur l’entreprise et sur le patrimoine familial. Soit la transformation de l’entreprise, la responsabilité sociale et la patience. La transformation de l’entreprise s’est avérée prioritaire pour les entreprises canadiennes, fortement axées sur la planification stratégique à long terme.

«Les propriétaires d’entreprise familiale ont tendance à voir au-delà du bénéfice à court terme et à mesurer le succès d’après la capacité de maintenir et de protéger la longévité de l’entreprise et les plans de relève pour la prochaine génération, explique Yannick Archambault, associé chez KPMG Entreprise.

Notons que KPMG Entreprise et le consortium mondial Projet STEP ont mené une enquête mondiale confidentielle auprès de chefs d’entreprise familiale afin d’analyser les enseignements à tirer des mesures prises par ces derniers en réaction à la COVID-19. Les données ont été recueillies entre juin et octobre 2020 et analysées par des dirigeants d’entreprise, des conseillers et des universitaires au début de 2021. L’équipe de chercheurs a recueilli les réponses de près de 2 500 entreprises familiales, dont 76 dirigeants d’entreprise au Canada, et de plus de 500 entreprises non familiales de 75 pays, régions et territoires, et de cinq macro-régions (Europe, Amérique, Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique).