Dans une étude rapporté par le gouvernement canadien, on apprend qu’entre 2005 et 2018, les émissions mondiales de GES ont augmenté de 23,0 %. En 2018, le principal pays émetteur était la Chine avec 26,0 % des émissions mondiales de GES. Il s’agit d’une augmentation de 71,7 % depuis 2005. De son côté, le Canada était responsable de 1,5 % des émissions mondiales de GES.

« Le Canada était le 10e plus grand pays/région émetteur de GES. La part canadienne des émissions mondiales a diminué de 1,8 % en 2005 à 1,5 % en 2018. Comme pour les autres pays développés, on prévoit que cette part continuera de diminuer et que les émissions des pays en développement et des pays émergents, notamment la Chine (+71,7 %), l’Inde (+71,3 %), le Brésil (+16,2 %) et l’Indonésie (+37,9 %), augmenteront rapidement », indique-t-on.