Pat King, l’un des organisateurs du Convoi pour la liberté, fera face à deux nouvelles accusations d’entrave à la justice et une de parjure. Une interdiction de publication empêche cependant d’en savoir les détails.

Ajoutons que l’ordinateur de son avocat, David Goodman, a été piraté. Ses fichiers auraient été compromis.

Rappelons que Pat King faisait déjà face à des accusations de méfait et d’avoir conseillé à d’autres personnes de commettre un méfait.