Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a annoncé que l’arrêté obligatoire de la province ne sera pas renouvelé le 30 juillet. Cette décision fait en sorte d’éliminer toutes les restrictions relatives à la pandémie dans cette province.

«Nous avons dépassé notre objectif voulant que 75 pour cent de la population admissible soit vaccinée avec une première dose, et nous atteignons maintenant 81 pour cent. D’ici la fin de la semaine prochaine, le pourcentage de Néo-Brunswickois admissibles vaccinés avec une deuxième dose sera assez élevé pour contrebalancer plusieurs des risques associés au fait de vivre avec la COVID-19. Avec l’expérience acquise au cours des 17 derniers mois, le nombre de cas qui reste faible et les taux de vaccination qui augmentent, nous croyons être en mesure de franchir cette prochaine étape en toute sécurité et d’apprendre à vivre avec la COVID-19 sans l’arrêté obligatoire», déclare le premier ministre Blaine Higgs.

La fin de l’arrêté obligatoire permettra de :

  • lever toutes les restrictions obligatoires de voyage et de santé publique qui ont été en place tout au long de la pandémie;
  • lever toutes les restrictions aux frontières provinciales : les vérifications aux frontières provinciales vont cesser, et les voyageurs venant d’ailleurs au Canada n’auront plus à enregistrer leur voyage pour entrer au Nouveau-Brunswick;
  • lever toutes les restrictions sur les rassemblements et les limites d’occupation dans les établissements. Il n’y aura plus de limite d’occupation dans les théâtres, les restaurants et les magasins; et
  • mettre fin à l’obligation de porter un masque en public.