Il n’y aura plus de limite du nombre de participants ou spectateurs ni de sections à respecter avec le passeport vaccinal qui est déjà exigé à l’entrée des spectacles, des événements sportifs, des salles de cinéma, des congrès et des conférences. Les personnes devront être assises et porter un couvre-visage en tout temps, sauf au moment de boire ou de manger indique cependant le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé.

«Cette annonce est une excellente nouvelle pour le milieu de la culture et notre économie. Ces assouplissements permettent aux personnes adéquatement vaccinées de retrouver un semblant de normalité et d’avoir accès à des privilèges. La situation demeure cependant très fragile. C’est pourquoi la Santé publique permet des assouplissements dans des endroits où il y a moins d’éclosions présentement. La dernière chose qu’on souhaite, c’est de devoir revenir en arrière», souligne le ministre.

Ajoutons que pour les assemblées, les réunions et les cérémonies de graduation ou de reconnaissance, le passeport vaccinal sera obligatoire si la limite actuelle de 250 personnes est dépassée à l’intérieur. Le couvre-visage devra être porté en tout temps, sauf au moment de boire ou de manger.

Les événements de moins de 250 personnes qui n’exigeraient pas le passeport vaccinal devront maintenir la distanciation d’un mètre entre les participants et le couvre-visage pourra être retiré lorsque la personne est assise.

Pour les sites extérieurs, le passeport vaccinal devra être imposé si la limite actuelle de 500 personnes est dépassée. Dans l’ensemble de ces types de rassemblement, à l’intérieur comme à l’extérieur, les participants devront être assis à des places assignées.