Photo : LinkedIn Nikola

Naviguant dans le froid de l’hiver canadien à -10 °C, le véhicule électrique à pile à combustible à hydrogène de l’Alberta Motor Transport Association (AMTA), conçu par Nikola, a réalisé un exploit remarquable. Le 24 janvier 2024, ce véhicule a parcouru un aller-retour historique de 519 km entre Calgary et Edmonton, le corridor de transport le plus achalandé de l’Alberta, en utilisant seulement 61% de son réservoir d’hydrogène. Ce voyage démontre la capacité des véhicules à émissions zéro (ZEV) à opérer efficacement dans des conditions climatiques rigoureuses, s’affirmant comme une solution viable pour les opérations de longue distance dans la province.

Pour cette première évaluation, le véhicule FCEV a été conduit par Dave Lowe, un chauffeur professionnel de Bison Transport possédant 27 ans d’expérience, tirant une remorque vide de Bison Transport pesant environ 6 350 kg (14 000 livres). Le choix d’une remorque vide pour ce voyage inaugural le long du QEII visait à minimiser les risques pour les marchandises en cas de problèmes pendant le trajet. Avec une capacité de charge supportée de 37 195 kg (82 000 livres), l’étape suivante consistera à évaluer la consommation d’hydrogène avec une remorque chargée.

Ce jalon important met en lumière les avantages de la technologie des piles à combustible à hydrogène, marquant un pas significatif vers un avenir plus vert et durable pour le transport commercial. Cette initiative collaborative visait à démontrer l’efficacité et la viabilité de cette technologie pour le transport de longue distance, spécialement sur l’un des corridors les plus fréquentés et critiques du Canada.

Un aspect notable de ce voyage aller-retour était de prouver à l’industrie que ces camions peuvent fonctionner dans les rudes hivers canadiens, remettant en question les doutes et les idées préconçues selon lesquelles les véhicules à émissions zéro ne sont pas adaptés au climat canadien. Ce trajet spécifique a débuté à -11 °C et s’est terminé autour de 0 °C, soulignant la viabilité des FCEV pour le transport commercial, avec le développement de l’infrastructure de ravitaillement nécessaire.

La technologie de freinage régénératif, un des nombreux aspects technologiques importants des FCEV, permet au véhicule de générer de l’énergie électrique pendant le freinage. Cette caractéristique est particulièrement significative pour les longs trajets, offrant une opportunité de récupérer l’énergie qui serait autrement perdue. L’AMTA et ses partenaires, notamment Nikola et Bison Transport, avec le soutien de PrairiesCan, envisagent l’avenir avec optimisme, ce voyage marquant une victoire significative pour le secteur des émissions zéro dans la province, promettant de nouvelles avancées dans ce domaine.