Alors que les mois d’octobre et de novembre représentent des périodes où le danger de heurter un animal est le plus grand, Transports Québec invite les usagers de la route à faire preuve de vigilance. En effet, chaque année, il se produit plus de 7 500 accidents routiers impliquant la grande faune (cerf de Virginie, orignal, ours et caribou).

Le Ministère des Transports tient à rappeler certains conseils de sécurité :

  • Redoublez de prudence durant les périodes du jour considérées comme celles où le danger de heurter un animal est le plus grand, soit l’aube et le crépuscule, et ce, particulièrement à l’automne, alors que la présence de la grande faune près des routes est accrue.
  • Ralentissez immédiatement si vous soupçonnez la présence de cervidés aux abords de la route. Ces animaux sont nerveux et imprévisibles : ils peuvent très rapidement surgir sur la chaussée.
  • Actionnez vos freins à plusieurs reprises afin de signaler la présence de cervidés aux conducteurs qui vous suivent. N’effectuez jamais de manœuvre brusque pour tenter d’éviter un cervidé au dernier moment. Un accident beaucoup plus sérieux pourrait en résulter. Dans la plupart des cas, lorsque la collision semble imminente, ralentissez et freinez progressivement.

Rappelons qu’au cours des dernières années, le Ministère a aménagé des clôtures anticervidés en bordure de plusieurs routes dans différentes régions, par exemple :

    • routes 175 et 169, dans la réserve faunique des Laurentides;
    • route 138, à Petite-Rivière-Saint-François, dans Charlevoix;
    • autoroute Joseph-Armand-Bombardier (aut. 55), à Sainte-Eulalie, dans le Centre-du-Québec;
    • autoroute Claude-Béchard (aut. 85), entre Rivière-du-Loup et la frontière du Nouveau-Brunswick, dans le Bas-Saint-Laurent;
    • autoroute Jean-Lesage (aut. 20), à Rimouski, dans le Bas-Saint-Laurent;
    • autoroute 50, en Outaouais et dans les Laurentides;
    • autoroute Robert-Cliche (aut. 73), en Beauce, en Chaudière-Appalaches.

De plus, le réseau routier du Ministère compte quelque 114 passages fauniques, dont 51 sont spécifiquement conçus pour la grande faune.