Ce matin, Bruno Bisson de La Presse a rencontré Eric Gignac président du Groupe Guilbault, pour la problématique annoncé en juin sur TSQ avec le ”nouvel” organigramme de la route 132 pour entrer sur l’Île de Montréal par Jacques-Cartier. Voici quelques extraits de l’entrevue de La Presse avec certains commentaires de ma part.

Comme nous avions annoncé en juin dernier… Fini la rampe d’accès de la sortie 82. Vous devrez maintenant prendre la sortie du Parc Marie-Victorin. Ce qui cause déjà et causera encore plus à la rentré des bouchons très importants.

Comme mentionné dans l’article de ce matin :

tsq_gignac_132«C’est déjà difficile ce coin-là en heure de pointe, alors qu’on a accès à deux bretelles vers le boulevard Taschereau, affirme M. Gignac. Qu’est-ce que ça va être si on ajoute tout le trafic de la sortie 82?»

«À l’heure actuelle, le trafic refoule déjà régulièrement sur la route 132, vers le pont Jacques-Cartier, et pas seulement en périodes de pointe. Je suis loin d’être certain qu’on n’est pas en train de créer un problème», estime pour sa part le président de l’Association du camionnage du Québec (ACQ), Marc Cadieux.

Comme pour TSQ, l’AMT a décliné une demande d’entrevue avec La Presse, mais dans l’article, l’AMT via une porte-parole de l’Agence, Fanie St-Pierre, l’AMT a mentionné que:

 «leurs études ne démontrent pas d’enjeux de circulation majeurs liés au camionnage dans ce secteur, même après le retrait de la sortie 82».

«Des camions, écrit-elle, utilisent déjà sans problème la sortie parc Marie-Victorin pour prendre le boulevard Taschereau. Nous avons confiance que le nouvel aménagement, avec l’allongement de la voie de sortie et son doublement, va permettre de minimiser les impacts sur la circulation automobile.»

La question la plus importante: Vous camionneurs, vous en pensez quoi? Vous vous sentez encore oublié?

1033675-selon-eric-gignac-president-groupe

Source et Photo: La Presse