En plein cœur de la campagne électorale, le chef du Parti conservateur du Canada présente son plan pour la région du Centre-du-Québec. Erin O’Toole s’y engage notamment à doubler les voies de l’autoroute 55 entre Saint-Albert et le pont Laviolette.

S’ils sont élus, les conservateurs investiraient également dans les infrastructures récréotouristiques des monts Arthabaska, Ham et Gleason, ainsi que dans les sentiers des Trotteurs, du site historique de la Poudrière de Windsor et des sentiers de Fatbike du Lac Brompton.

Plus globalement, le Parti conservateur du Canada s’engage à:

  • Protéger la gestion de l’offre et établir le programme de compensation pour l’Accord avec les États-Unis dans nos 100 premiers jours au pouvoir.
  • Établir des normes de réciprocité pour assurer que nos normes de qualité sont respectées. •
  • Confirmer le financement du train à grande fréquence (TGF) de VIA Rail et débuter la construction du volet Montréal-Québec dans notre première année au pouvoir. •
  • Mettre fin à la pénalité fiscale sur la vente d’une ferme ou d’une petite entreprise à un membre de sa famille. •
  • Investir 100 millions de dollars dans un programme de développement régional afin de soutenir la transition économique des anciennes communautés minières.
  • Adopter des politiques afin de faciliter l’extraction responsable du lithium.
  • Augmenter les prestations de maladie de l’assurance-emploi à 52 semaines pour les gens qui ont une maladie grave.
  • Lutter contre la pénurie de main-d’œuvre avec des incitatifs fiscaux pour le retour au travail.
  • Aider le secteur du tourisme à se remettre sur pied avec un crédit d’impôt de 15 % pour les dépenses de vacances, jusqu’à concurrence de 1 000 $ par personne, pour les Québécois et les Québécoises qui prennent des vacances au pays en 2022.
  • Faciliter l’accès au crédit pour les entreprises touristiques.