La Sûreté du Québec vient de rendre public son bilan annuel en matière de sécurité routière. On y rapporte une hausse du nombre de collisions mortelles et de décès sur les réseaux de transport. Ainsi, avec 266, le nombre de collisions mortelles est au-dessus de la moyenne des cinq dernières années (232). Les décès (291) sont également largement au-dessus de la moyenne de 2017 à 2021 (253).

Encore cette année, le bilan démontre que les principales causes des collisions mortelles sont les suivantes:

  • la conduite imprudente et les excès de vitesse (32% des collisions);
  • la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, les drogues ou la fatigue (15%);
  • l’inattention  ou la distraction (9%).

«Soulignons par ailleurs que près de 30% des victimes décédées lors de collisions routières ne portaient pas la ceinture de sécurité. Cette situation représente une préoccupation pour la Sûreté et ses partenaires impliqués dans la stratégie en sécurité routière PISTE (Partenariat-Interventions-Sensibilisation-Technologie-Évaluation)», indique la Sûreté du Québec.

«Les principales causes des collisions nous rappellent que le comportement humain est malheureusement souvent en cause lors de collisions avec blessés ou causant la mort. La poursuite du travail des policiers sur le terrain et l’adoption de comportements sécuritaires par les automobilistes s’avèrent donc essentielles pour diminuer le nombre de collisions routières», ajoute-t-on.