Du 26 novembre 2021 au 3 janvier 2022, tous les services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), intensifieront leurs interventions dans le cadre de l’opération nationale concertée (ONC) en ciblant la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux. Ces interventions se traduiront entre autres par la présence de points de contrôle où des dépistages obligatoires pourraient être réalisés aléatoirement.

« Malgré les campagnes de sensibilisation, la présence policière et les nombreuses options disponibles pour éviter de prendre le volant, chaque année, en moyenne, de 2015 à 2019, l’alcool était la cause de collision ayant entraîné : 85 décès (24 % du total des décès annuels) et 220 personnes blessées gravement (15 % du total des personnes blessées gravement) », indique-t-on.

«Chaque année, en moyenne, de 2015 à 2019, la présence de drogues ou de médicaments a été décelée chez 37 % des conducteurs décédés ayant subi un test », ajoute-t-on.

Notons que cette opération est organisée dans le cadre d’un partenariat entre la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal, l’Association des directeurs de police du Québec, la SAAQ et Contrôle routier Québec.