Le CBSA a contacté le US/CBP et désormais cette question a été clarifiée avec eux pour permettre aux travailleurs temporaires de traverser la frontière d’un côté comme de l’autre. La frontière terrestre est ouverte.

Voici les avis publis

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/derniers-conseils-sante-voyageurs.html

Dérogation

Il est important de maintenir la circulation des marchandises et des personnes dans le monde entier et d’assurer la prestation continue des services essentiels pour que le Canada puisse faire face à la COVID 19.

Par conséquent, il convient de prévoir une dérogation à la demande d’isolement de 14 jours pour les travailleurs qui sont essentiels à la circulation des marchandises et au transport des personnes. Par exemple, cette dérogation s’appliquerait aux personnes suivantes :

  • les travailleurs en bonne santé du secteur du commerce et des transports qui sont importants pour la circulation des biens et le transport des personnes à la frontière, comme les camionneurs et les équipages de tout avion, train ou bateau qui traverse la frontière
  • les personnes en bonne santé qui doivent traverser la frontière pour aller travailler, notamment les professionnels de la santé et les travailleurs des infrastructures essentielles

Les travailleurs de ces secteurs doivent :

Il est recommandé aux employeurs de ces secteurs d’effectuer une surveillance quotidienne active de leur personnel pour détecter les symptômes de la COVID-19 (c.-à-d. vérifier la présence de toux, de fièvre ou d’essoufflement).

C’est aussi dans le document d’information publié hier.

https://www.canada.ca/fr/transports-canada/nouvelles/2020/03/nouvelles-mesures-de-reponse-a-la-covid-19.html

Auto-isolement de 14 jours pour tous les arrivants, sauf pour les travaux essentiels

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a demandé aux Canadiens d’éviter les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada et à tout voyageur (Canadien ou non) qui arrive au Canada de s’isoler pendant 14 jours, avec des exceptions notables pour les travailleurs qui sont essentiels à la circulation des biens et des personnes. Ceci comprend les voyages liés aux déplacements de travailleurs en bonne santé dans le secteur du commerce et des transports (comme les équipages de conduite, les chauffeurs de camion, les cheminots, les marins), ou le déplacement d’autres travailleurs en bonne santé qui franchissent notre frontière pour se rendre au travail, y compris les prestataires de soins de santé et les travailleurs des infrastructures critiques. Il est demandé à ces travailleurs de se surveiller étroitement et de s’isoler immédiatement s’ils présentent des symptômes. Il est recommandé aux employeurs de ces secteurs d’effectuer une surveillance quotidienne active de leur personnel pour détecter les symptômes de la COVID-19.

Interdiction d’entrée par voie aérienne des ressortissants étrangers de tous les pays sauf les États-Unis

En vertu de la Loi sur l’aéronautique, le Ministre des Transports exigera des transporteurs aériens qu’ils refusent, sur les vols à destination du Canada, l’embarquement à tout passager qui n’est pas un citoyen ou un résident permanent du Canada et qui a résidé dans tout pays autre que les États-Unis au cours des 14 derniers jours.

Pour des raisons pratiques, le refus d’embarquement s’appliquerait à :

  • tout ressortissant étranger sur des vols à destination du Canada autres que les vols transfrontaliers;
  • tout ressortissant étranger sur un vol transfrontalier qui a résidé en dehors des États-Unis et du Canada au cours des 14 derniers jours.

En termes simples, vous ne pouvez pas monter à bord d’un avion à destination du Canada si vous êtes allés à l’extérieur du Canada ou des États-Unis au cours des 14 derniers jours, sauf si vous êtes un citoyen canadien, un résident permanent canadien ou si vous êtes en transit vers un pays tiers.

La mesure entrera en vigueur le mercredi 18 mars à 12 h (midi) HAE. Elle ne s’appliquerait pas aux équipages de conduite des avions, aux voyageurs arrivant au Canada en transit vers un pays tiers, aux résidents permanents du Canada, aux diplomates ou aux membres de la famille immédiate de citoyens canadiens.

Comme cette mesure s’applique aux voyages aériens, elle ne s’applique pas au trafic de surface ni au transport maritime.