Swift est condamné à payer à son concurrent CRST plus de 15 millions de dollars en poursuite pour avoir séduit et recruté des routiers qui étaient sous contrat auprès de CRST.

Les documents juridiques stipulent que Swift aurait volontairement recruté et embauché des chauffeurs qui avaient suivi un programme de formation pour devenir camionneurs auprès de CRST alors qu’ils étaient encore tenus par contrat de travailler pour le transporteur pendant 10 mois.

Ce sont 250 routiers qui ont été embauchés par Swift suite à la formation de camionneurs chez CRST, et plus de 150 demandes de références ont été envoyées alors que les routiers n’avaient pas encore terminé leur contrat. Pour chaque demande de références, CRST aurait envoyé une notification pour informer Swift du contrat liant le routier à son entreprise.

Le jury a conclu que Swift a séduit de façon intentionnelle et inadéquate les camionneurs de CRST qui étaient sous contrats et une décision au coût de 15 millions de dollars a été rendue.