Beaucoup d’entreprises mettent en branle des plans de recrutement basés sur les avantages, le salaire, l’équité, la qualité des équipements pour pourvoir les postes de camionneurs qui sont de plus en plus difficiles à remplir. La pénurie de main d’œuvre est pointée du doigt, mais est-elle la seule responsable des difficultés de recrutement que rencontrent plus que jamais les transporteurs en Amérique du Nord?

L’objectif 10% de Camo-Route se concentre sur la promotion du transport auprès des femmes. Évidemment, si l’industrie était capable d’aller chercher davantage de femmes, beaucoup de gestionnaires dormiraient mieux la nuit! Mais, malgré ce programme, malgré une meilleure accessibilité pour les jeunes de 18 ans, malgré les augmentations de salaire et les équipements neufs, malgré les horaires de plus en plus flexibles, les transporteurs peinent encore à embaucher du personnel et trouver de la nouvelle main-d’œuvre. Pourquoi?

Est-ce que le transport à un problème avec son image?

Selon M. Michel Ouellette, conseiller en orientation à Dunlop, les jeunes sont très influencés par ce qu’ils voient sur les écrans et ils ont tendance à idéaliser les professions qui sont populaires dans les téléséries à la une. Avocats, experts médico-légaux, rarement le métier de camionneur! Mais, les films et les téléséries ne sont pas les seuls facteurs qui influencent les jeunes dans leurs choix de carrière. Il faut également tenir compte des influenceurs, et surtout, des médias…

Certaines professions ne bénéficient pas d’une exposition positive, et malheureusement, ce sont souvent des métiers qui ont de grands besoins, tels que les soins infirmiers, les préposés aux bénéficiaires, et les routiers!

Selon M. Michael Flemming, professeur de sociologie à l’Université de St-Thomas ayant consacré 10 ans à l’étude du camionnage, il existe un lien entre les représentations médiatiques et les professions les plus aspirées.

« Nous sommes exposés à des images médiatiques plus que jamais et jusqu’à un certain point, elles deviennent également de plus en plus persuasives. Considérant que les enfants passent maintenant plusieurs heures par semaine sur différentes plateformes, il serait logique de penser que les choix de carrière sont une des choses qui peut être influencée », a-t-il expliqué à la journaliste Allison Roy.
« Les camionneurs ne sont presque jamais montrés lorsqu’ils font leur travail. Ils sont souvent montrés assis dans un relais routier, placotant ou causant des ennuis. Souvent, dans l’absence de bonnes informations, les mauvaises comblent le vide. »

Est-ce que les médias sont responsables à eux seuls de la mauvaise représentation du métier de camionneur? Bien sûr que non, puisqu’on peut facilement retrouver des publications sur les réseaux sociaux dans des communautés de camionneurs qui démontrent le pire du transport. Une chose est certaine, les gestionnaires auraient sûrement beaucoup à gagner à valoriser et mettre de l’avant une image saine du transport routier pour attirer la relève!

 

Source : Choix de carrière : les médias pèsent lourd dans la balance.