Comme nous pouvons le constater dans les médias cette année, beaucoup de toits s’affaissent sous le poids de la neige. Nous avons eu beaucoup de précipitations depuis le début de la saison et les averses de pluie alourdissent les accumulations sur les toitures.

Dans le cas d’un affaissement, le propriétaire du bâtiment est-il responsable s’il n’a pas déneigé son toit? Nous avons consulté un expert en la matière, soit M. Pierre Gagnon qui travaille chez les Assurances Burrowes.

« Il faut agir en bon père de famille, l’assurance est basée sur la bonne foi la plus entière. C’est-à-dire, les assurés doivent agir à titre de propriétaire de bâtiment tout comme un père de famille avec sa maison, qui a des enfants à l’intérieur. Un père de famille va prendre ses responsabilités et déneiger son toit pour assurer la sécurité des siens » explique Pierre Gagnon.

L’assureur compte sur ses assurés pour faire de la « prévention logique », prendre ses responsabilités avant qu’il ne se produise un accident.

« Savez-vous combien de fois, depuis 1963, nous avons reçu plus de 500 cm de neige au Québec? » demande-t-il. « Une seule fois, en 2007-2008, où nous avions reçu 547 cm de neige en moyenne, selon les régions. Cette année, nous en sommes environ à 315 cm au sol et il reste moins du tiers de l’hiver à passer. La moyenne normale est de 300 à 320 cm. »

Généralement, ce sont les toits des bâtiments commerciaux comme ceux des entrepôts qui vont s’affaisser, puisque ce sont ceux qui ont le plus souvent des toits qui sont plats.

Certains propriétaires ont tendance à croire que l’hiver achève et qu’ils n’ont pas besoin de déneiger leur toiture, et chaque toit fait face à des facteurs aggravants ou atténuants… Il est possible qu’un propriétaire fasse une errer sans mauvaise foi, c’est pourquoi les assureurs n’accuseront pas, en général, les assurés de négligence.

Certains courtiers vont entreprendre des démarches un peu exceptionnelles dans des cas de précipitations comme celles que nous connaissons présentement.

« L’assureur principal qui est Intact, agit de manière très proactive. Il a déjà envoyé des courriels à plusieurs courtiers qui assurent des entrepôts pour proposer des montants pour rembourser des factures de déneigement de toiture, afin de conscientiser, sensibiliser et inciter les propriétaires à prendre action » indique Pierre Gagnon.
« Dans le cas où la personne démontre réellement qu’il y a eu négligence, par exemple, quand nous lui avons offert une somme d’argent pour déneiger son toit et que nous l’avons sensibilisé, qu’il en a entendu parler sur les réseaux sociaux et à la télévision… Nous pourrions peut-être, dans ce cas, parler de négligence. »

Comme dit le bon vieux dicton, mieux vaut prévenir que guérir!

« Et n’oubliez pas qu’il est toujours plus prudent d’engager une bonne compagnie pour faire déneiger votre toiture, ils ont l’expertise et l’équipement pour le faire en toute sécurité. »

Écoutez le podcast complet avec l’expert en assurances Pierre Gagnon de Burrowes ici!