Selon les statistiques de 2016 de la Société de l’assurance-automobile du Québec (SAAQ), 85 % des véhicules impliqués dans un accident sont des automobiles ou des camions légers (fourgonnettes, camionnettes, 4X4). Les poids lourds, qui incluent les camions lourds, les tracteurs routiers, les autobus, les minibus, les autobus scolaires, les véhicules-outils et les véhicules-équipements, n’y sont mêlés que dans 6 % des cas.

Plus encore, si on scrute les accidents mortels impliquant les véhicules lourds, on remarque que les chauffeurs de ces véhicules en seraient responsables dans seulement un tiers des cas. Seraient-ils meilleurs conducteurs que les automobilistes ? L’explication se trouve plutôt dans le fait que les poids lourds ne représentent que 3,7 % du parc automobile. Il est donc normal qu’ils aient moins d’accidents à leur actif.

Et en termes de victimes ? La SAAQ attribue aux poids lourds 8,4 % des victimes de la route (décès, blessés graves et légers). Par contre, si l’on s’attarde aux décès seulement, les véhicules lourds ont plus d’impact : 21 % des décès sont survenus dans un accident les impliquant en 2016 et 24,3 % en 2015.

Source:http://www.sciencepresse.qc.ca