Alors que les tensions à propos d’une mort impliquant la police continuent de s’intensifier, les autorités exhortent les manifestants à s’abstenir de toute violence et demandent aux gens d’éviter les “zones commerciales”.

Mercredi et jeudi, de violentes manifestations ont éclaté à Minneapolis et à Saint-Paul à la suite de la mort de George Floyd.

Pendant son arrestation, Floyd, 46 ans, a été retenu par le genou d’un policier de Minneapolis. La vidéo montre Floyd plaidant qu’il souffre et ne peut pas respirer. Puis, ses yeux se sont fermés et les appels ont cessé. Il a été déclaré mort peu de temps après.

Cet officier et trois autres personnes impliquées dans l’incident ont été licenciés, mais les membres de sa famille veulent voir les officiers accusés de meurtre.

Le FBI enquête et a déclaré qu’il présenterait ses conclusions au bureau du procureur américain pour examen d’éventuelles accusations fédérales. La Major Cities Chiefs Association, une organisation de cadres de police représentant les plus grandes villes des États-Unis et du Canada, a publié mercredi une déclaration appelant les actions des officiers impliqués dans la mort de Floyd “d’incompatibles avec la formation et les protocoles de la profession”.

Floyd travaillait à la sécurité dans un restaurant. Il a déménagé au Minnesota pour travailler et conduire des camions, selon un ami et ancien joueur de la NBA, Stephen Jackson.

La vidéo de la mort de Floyd est devenue virale et a provoqué l’indignation face à la brutalité policière. Depuis lors, des manifestants se sont affrontés avec la police dans les rues, ont déclenché de nombreux incendies et pillé des commerces.

Le gouverneur du Minnesota, Tim Walz, a qualifié les activités de mercredi à Minneapolis de “extrêmement dangereuses” et a demandé aux gens d’éviter la zone.

Jeudi après-midi, les émeutes se sont intensifiées au point que la police de Maplewood a exhorté les gens à éviter les « zones commerciales », considérant ces zones à haut risque de pillage.

Selon les médias sociaux, des objets sont jetés des ponts à Minneapolis dans le cadre de la manifestation.

Walz a appelé la garde nationale jeudi après-midi pour répondre aux émeutes.

Les camionneurs qui doivent effectuer une livraison ou une cueillette dans la région doivent appeler à l’avance pour s’assurer que l’entreprise est ouverte ou envisager de retarder jusqu’à ce que la situation soit plus sûre.