Le National Transportation Safety Board aux États-Unis a dévoilé lundi dernier la liste de ses priorités en matière de sécurité des transports pour 2019-2020. La liste touche 6 sujets importants qui sont liés directement aux routiers professionnels et à l’industrie du camionnage.

Le NTSB n’a pas le pouvoir de voter des lois, mais il a pour devoir de recommander aux législateurs des moyens de réduire les accidents pour tous les types de transport. Voici ses priorités pour le transport routier :

Éliminer les distractions au volant 

Le NTSB recommande à tous les états américains d’ajouter des codes de distraction aux formulaires d’enquête sur les accidents de la route, et interdire l’utilisation non urgente d’appareils électroniques, à l’exception des logiciels de navigation. Il souhaite également que chaque état mette de l’avant de la publicité pour sensibiliser la population aux dangers d’être distrait au volant. Il encourage finalement le développement d’applications qui désactivent les téléphones lorsque le véhicule est en mouvement.

Mettre un terme aux drogues et à l’alcool

Le NTSB veut mettre la main sur tous les résultats de tests positifs de dépistage de drogues et alcool ainsi qu’aux refus de soumission, et demande au Federal Motor Carrier Safety Administration de déterminer la prévalence d’utilisation des substances illicites, incluant le cannabis, par les routiers pour élaborer un plan visant à réduire leur utilisation.

Mettre en place une stratégie pour réduire les accidents liés à la vitesse

Le NTSB recommande au National Highway Traffic Safety Administration d’élaborer des normes pour des limiteurs de vitesse dans les camions et les autobus, et imposer à ces véhicules qui sont récemment fabriqués d’être équipés d’un limiteur. Il recommande aux états d’adopter des lois qui autorisent le contrôle automatisé de la vitesse.

Accroître les systèmes anti-collision dans les véhicules routiers

Le NTSB recommande au NHTSA de compléter son élaboration et l’application de normes de performance et de protocoles pour mettre de l’avant les systèmes anti-collision dans les véhicules commerciaux. Il souhaite qu’il exige au manufacturier de camions, d’autobus et de voitures l’installation de systèmes anti-collision et de freinage d’urgence automatisés.

Réduire les accidents liés à la fatigue au volant

Le NTSB recommande l’application d’un programme pour identifier les routiers qui sont à risque de faire de l’apnée obstructive du sommeil, et exiger à ces routiers de fournir des preuves médicales qui démontrent qu’ils ont été adéquatement évalués et traités. Il demande également de mettre en place un projet permettant de suivre, évaluer, rapporter et améliorer les programme de gestion de la fatigue mis en oeuvre dans les entreprises.

Exiger un dépistage et un traitement de l’apnée obstructive du sommeil

Le NTSB souhaite un dépistage et un traitement obligatoire pour les routiers qui font de l’apnée obstructive du sommeil. Cela implique de mettre en oeuvre un programme d’identification des routiers atteints par ce trouble, et de rendre les recommandations du comité d’examen médical du FMCSA facilement accessibles aux médecins. Il suggère finalement de recommander aux médecins d’utiliser les recommandations comme ligne conductrice dans l’évaluation des risques d’apnée obstructive du sommeil.

 

Article original de Matt Cole, traduit de l’anglais de Overdrive