Photo : Overdrive

Suite au procès de Jaskirat Sidhu, plusieurs abonnés de Truck Stop Québec ont fait part d’un manque de rigueur de la part de la Saskatchewan vis-à-vis l’application des règlements routiers par les contrôleurs.

“L’un des défis de notre équipe de direction est de placer des agents dans des endroits où le plus de camions circulent”, explique Blair Wagar, sous-ministre adjoint au ministère de la Voirie et de l’Infrastructure de la Saskatchewan. “Nous avons un réseau routier très étendu, et une bonne partie de notre réseau provincial, soit environ 26,000 kilomètres, va au-delà du réseau routier national.”

Les agents ont beaucoup de réglementation à faire respecter sur un territoire qui est très vaste. Bien que la province met en opération un certain nombre de balances, il est difficile pour le ministère de décider quels postes devraient être ouverts et opérés, en fonction de certaines heures précises.

Selon Wagar, les camionneurs qui ne se conforment pas à la réglementation essaient souvent d’esquiver les balances, ce qui signifie que les contrôleurs doivent les prendre au dépourvu.

“Ils ont tendance à se stationner pour un certain temps lorsqu’ils savent que nous opérons à une balance. C’est donc beaucoup de temps que nos agents prennent pour planifier les opérations afin de créer un effet surprise, pour nous assurer d’intercepter les camionneurs qui ne sont pas conformes et éviter d’intercepter ceux qui le sont” a-t-il déclaré. “Ce n’est pas un jeu facile.”

C’est environ 12,000 à 14,000 véhicules qui sont interceptés chaque année en Saskatchewan. Entre le mois d’avril, soit le mois où a eu lieu la tragédie des Broncos, et la fin de décembre 2018, les contrôleurs auraient interagie et inspecté 6,000 véhicules.

“Nous aimerions toujours pouvoir en faire plus”, a-t-il dit.

Source : CKOM News