Ce matin dans La Presse, un article fort interessant de Patrick Sanfaçon sur les signaleurs.  L’Association des travailleurs en signalisation routière du Québec (ATSRQ) demande au gouvernement de penser à sévir plus fortement contre les utilisateurs de la route.

120818_fd0kj_signaleur-qc-sherbrooke_sn635Pourquoi? Plus précisément dernièrement, un signaleur a été volontairement accroché par un automobiliste et ce en pleine surveillance, dont  ”l’opération orange” du 6 juillet dernier et de la surveillance plus prononcée des chantiers par la Sureté du Québec ces derniers-temps.

Selon La Presse:  Une automobiliste n’a pas apprécié la directive du signaleur lui enjoignant d’attendre derrière une ligne d’arrêt, selon M. Guay. « Je lui ai dit d’attendre et elle m’a envoyé promener », dit-il. M. Guay a détourné la tête quelques secondes et, cela ne fait aucun doute dans sa tête, la conductrice a foncé sur lui. Il a roulé sur le capot du côté passager avant de retomber au sol sur le dos. 

Toujours selon La Presse, la SQ n’a pas été appelé à s’y rendre. Un rapport a été fait, mais on ne mentionne pas de geste volontaire. Cette dernière a reçu un constat de 162$ et points points d’inaptitude.

Et vous camionneurs? Vous qui êtes toujours sur la route. Vous en pensez quoi?


Photo et source : La Presse

Texte: Francis Tremblay