Général

Modérateurs : Benoit, Moderateurs

#280983
Moi, depuis le mois de Mai 2010 je suis en convalescense d'un accident en flatbed. Je peut vous dire que le camionnage me manque enormement. Je regarde les camions sur la route et je dit a ma blonde a chaque fois je vois un camion a une bonne disatnce quelle compagnie que c'est et de quoi il transporte ainsi que ou il ( le chaffeur ) s'ent va. Les truck stop me manque, les challenges de reculer au dock dans une ruelle au Wisconsin. Faire mon preplan avant de partir me manque. L'odeur de fuel me manque. Ecouter les chialeux sur le c.b. me manque ( ok pas vraiment ). Etre seule sur la route me manque. C'est la deuxieme fois de ma vie que j'arrete de conduire pour plus d'un an et encore une fois je suis certain d'y retourner.

Le camionnage c'est ma drogue !
#280990
je te comprend grobotruck moi je suis en arrêt de travail depuis 6 semaines pour les même raison que toi et je trouve ça extrèmement difficile. je suis broker alors ça fait 6 semaines que je n' ai plus de revenue, les assurances salaires côute très chère. alors pour répondre a ta question oui le trucking c' est une drogue!
#281014
Ben moi je peux dire que oui cé une drogue, depuis que je suis au monde que je suis proche des camions et j'ai toujours voulu etre chauffeur, sa va faire bientot 23 ans que je conduit pis chu pas tanner pentoute je suis toujours excité pour tout les voyage que je fait, mais sa doit etre flat bed car le dry box chu vraiment pas fait pour sa.
#281048
Je fais que du porteur, donc je suis chez nous tout les soirs, tard, mais chez nous, ma femme travail de nuit, donc on fait que se croisé le soir, Apres 30 ans, des fois, je suis tanné, pas de rouler, mais de ce qui se passe a l'usine et aussi des travaux sur la route qui nous empeche de roulé justement. Ca fais presque 2 semaines que je suis en vacance et je commence drolement a etre tanné d'etre chez nous. J'aime bien ma femme et mes enfants, mais la, on commence a se tapper sur les nerfs. Je profite des vacances pour faire la régie sur le truck et je leur laisse presque les 2 semaines pour justement pas l'avoir dans ''face'' pendant 2 semaines. Je demeure en face de l'usine. En dépit des travaux a maison, je me garde toujours la derniere fin de semaine pour le laver comme il faut. J'ai été le chercher hier........maudit que sa sent bon la dedans. Avec la fermeture de la 112, tous le transport lourd passe chez nous............c'est cruel !!!!!!

Maudit que j'ai hâte de recommencé.
#281092
Tout comme vous autres les boys....

Je suis revenue mardi soir de séjour de 9 jours sur la route et je suis en reste hier et aujourd'hui. Mais cet après-midi j'ai été au bureau pour aller chercher mon staub de paye et on m'a demander de faire 3 switch à Montréal....j'ai pas pus dire non!!! C'est plus fort que moi... je suis 3-4 jour à maison et mon truck me manque....... Certain nous dirons qu'on est pas ben et que nous avons des troubles mentaux........ à ceux si je leur répond; Non, je sus camionneur et je suis pasionner par ce que je fais! J'ai ma job c'est tout!

El-Jeune :wink:
#281114
J'ai déjà fait un petit và-et-viens entre la construction et le camionnage au début des années 2000 et il est vrai qu'après un certain temps hors du camionnage, il te vient comme un feeling où tu te remémore ces belles journées passées sur la route quand tout allait bien; Les belles routes, la bonne météo, pas de traffic, bonne musique, ton truck semble être une extension de toi, etc... :ange:

Par contre sa se brise un peu quand tu repense aux tempêtes, embouteillages, inspection aux douanes, clients chiâleux qui te niaise, etc., mais bizarement ça t'empêche pas de vouloir y retourner! :diable:

J'ai voulu changer de carrière à maintes reprises depuis mon début dans le camionnage en 1998 mais j'ai jamais pu m'y en éloigner trop longtemps... et j'ai finalement acheté mon propre truck en 2008! Je me sens totalement incapable de faire autre chose maintenant. :super:
#281134
Une vraie drogue pour moi aussi. Je capote sur ce métier. J'ai commencer en Janvier 2010 et depuis ce temps, j'ai seulement pris 1 semaine de vacances et rendu le vendredi, j'avais hâte au lundi en maudit.e Même que je suis déçu quand on est arriver au vendredi et que je dois parker ma bête pour la fin de semaine.
Un maudit beau métier que je suis fière de le pratiquer semaine après semaine.

JE SUIS MALADE DE MON MÉTIER ::d
#281173
MOI C'EST MON MODE DE VIE.. JE FERAIS RIEN D'AUTRE! :ange: je me vois pas aller entendre le monde se plaindre et ''torcher'' des Q... dans un hopital... no fxxin way! :modo:
#281307
pour ma part,je me suis acheter un boule pour travailler sa construction parce que j'ai un tallent fou sur ces machine la et je me fesait tourmenter pour fair du grad......et maudit que sa me manque...je ne me gene pas pour travailer le samedi pour faire du truck.je me surprend a m'aracher le coup quand j'en voie un qui passe.le plus comique......avec mes 2 enfants je ne me genne pas pour arreter voir des truck a 4 ans ma fille connait les marques de truck....mon gars vas suivre il a juste 2 ans.... :mrgreen: mais allez savoire a qui sa fait le plus plaisir :diable:
#281425
belle_louve a écrit :MOI C'EST MON MODE DE VIE.. JE FERAIS RIEN D'AUTRE! :ange: je me vois pas aller entendre le monde se plaindre et ''torcher'' des Q... dans un hopital... no fxxin way! :modo:
C`est une bonne affaire que tu a eu le courage de changer de job , il y en a trop qui hait leur job surtout dans les hopitaux et ce sont les patient qui écoppe , pour le sujet le camionnage me manque beaucoup, mais je ne travaillerait pas pour des peanuts avec une classe 1
#281433
Pour moi, c'est une passion qui s'est transmise de génération en génération. Mon grand-père amenait mon père et mon père m'amenait en truck.

Le fait que ça ne soit pas routinier. Oui, on a des clients réguliers qu'on fini par revoir souvent mais chaque journée est différente. Je ne me verrait pas faire 40h la même chose comme les gars d'abattoir.

Je fais du local et je fais la même run. Au début, on considère les clients comme des clients. Peu à peu, ça devient des amis, pas des grands amis mais des amis. Pendant 5 semaines, j'ai arrêté de travailler pour m'occuper de mon père qui était en soins palliatif. À mon retour, mes clients réguliers me demandaient pourquoi j'ai été si longtemps arrêter. Je leur disais la raison et quand ils m'offraient leurs sympathies, je sentais que c'était vraiment sincère, plus que même mes collègues de travail. Ça créer des liens que je ne pensais pas avoir certains d'entre eux.

Une journée, je pars avec 20 clients et je me fixe comme défi de tout livrer et de rien ramener. Parfois, j'ai 9 clients et j'en ramène 2. Ce n'est pas routinier.

Et le fait de savoir à quelle heure que tu commences et ne pas savoir à quelle tu fini. çA, ça n'a pas de prix.
#281942
Bizarrement je suis anormal. J'adore conduire la machine mais je déteste le job de plus en plus. J'ai perdu beaucoup d'illusions qui maintenant, d'un oeil extérieur, je me dis j'irais faire autre chose que ça ne me manquerais pas. les 3 seules choses qui me manquerait si je quittais le métier, sera d'être le plus gros véhicule du réseau routier (à part les oversizes) le son du jake et le moteur qui démarre. Mais les affaires de passer mon samedi à frotter mon truck à la brosse à dent pendant mon 36h de week-end et de travailler 6 jours. Pu jamais que je referai ça.

J'ai vite compris que les clients te traitent comme un moins que rien, que ton employeur se fout littéralement de ce que tu dis, l'autre derrière toi fera la job et pour moins cher et personne n'ira te défendre. Depuis que j'ai compris ça, j'ai découvert d'autres hobbys et champs d'intéret.
#281944
Oui, j'avoue que c'est une drogue pour moi aussi. Les voyages que celà m'a permis de faire, d'aller à des endroits où je ne serais jamais aller autrement etc...Le feeling quand je suis derrière le volant :coeur: je trip chaque fois que je fais pas de local. Le local, c'est ce que je déteste le plus dans mon métier. Mais ca achève, la grand route m'attend! :super:
#282002
bigpete a écrit :oui,c'est une drogue,mais RONA et Phil Good n'ont pas tort!Bon,le metier a beaucoup changer,j'ai de plus en plus de misere a m'y retrouver,mais maudit que j'aime chauffer mon truck! 8/

GPS ? :langue2:
#282059
grobotruck a écrit :
bigpete a écrit :oui,c'est une drogue,mais RONA et Phil Good n'ont pas tort!Bon,le metier a beaucoup changer,j'ai de plus en plus de misere a m'y retrouver,mais maudit que j'aime chauffer mon truck! 8/

GPS ? :langue2:
Bigpete dit qu'il a de la misère, pas moi!! :D