Marie-Claude Fortin et Julien Allaire-Lefebvre

À l’occasion des festivals de l’été, Excellence Peterbilt se donne les moyens de rejoindre les passionnés de l’industrie! Le camion qui a été conçu spécialement pour El Rodéo de Notre-Dame-du-Nord s’est grandement distingué à Expocam. Un autre camion Peterbilt sera bientôt dévoilé, et celui-là touchera assurément le cœur des gens sensibles à la cause de l’autisme…

Marie-Claude Fortin est coordonnatrice des ventes pour le concessionnaire. Elle a eu l’idée de créer un camion pour l’autisme alors qu’elle travaillait avec Julien Allaire-Lefebvre, DG du festival de Notre-Dame-du-Nord, sur le camion El Rodéo. Elle n’a pas eu de difficulté à faire passer le projet auprès des dirigeants de Peterbilt, qui sont fiers de soutenir la cause à ses côtés.

« Quand on y pense, c’est 1 personne sur 56 qui est diagnostiqué d’un trouble du spectre de l’autisme, donc on connaît tous de près ou de loin une personne qui en est atteinte. C’est une cause qui touche beaucoup de monde… » nous explique-t-elle.

Marie-Claude est maman d’un petit garçon qui est autiste, sa belle et grande motivation à faire connaître le trouble du spectre de l’autisme auprès du public. Mais surtout, à le démystifier!

« Ce n’est pas une maladie, le trouble du spectre de l’autisme est une condition permanente qui se caractérise par une différence dans le fonctionnement du cerveau. Il se manifeste par des difficultés importantes dans deux domaines, soit la communication et les interactions sociales ainsi que les comportements, activités et intérêts restreints ou répétitifs. »
« C’est un trouble qui est invisible, ce qui peut mener à de l’incompréhension de la part des gens qui côtoient les personnes autistes, et à de l’intimidation. C’est pourquoi le slogan du camion et de l’organisme Autisme Montérégie est : Ensemble, changeons le regard sur l’autisme! »

L’autisme est une condition qui peut varier grandement d’une personne à une autre, chacune présentant une combinaison unique de signes et de symptômes. Le degré d’atteinte est différent selon l’âge, les caractéristiques cognitives et comportementales et la présence de conditions associées. Puisque l’autisme ne se guérit pas, l’enjeu important demeure la sensibilisation.

« Il y a autant d’autisme qu’il y a d’autistes » ajoute Marie-Claude. « C’est pour cette raison qu’il est important d’expliquer ce qu’est réellement l’autisme et faire en sorte de changer réellement le regard des gens sur l’autisme. Pour un monde plus inclusif. »

La sensibilisation est le point fondamental du projet, et aussi, du mieux-être des personnes qui en sont atteintes.

Le camion fera sa première sortie le 27 avril prochain à l’occasion de l’Hommage aux camionneurs décédés de SSPT, à Drummondville. Par la suite, il fera le tour des festivals auprès du El Rodéo. Le Peterbilt sera en vente en septembre, et 50% des profits seront remis à la cause, soit à Autisme Montérégie.

Pour encourager Marie-Claude et soutenir Autisme Montérégie, les gens et les compagnies peuvent devenir partenaires dans la remise de don directement, ou via l’achat d’articles promotionnels aux couleurs de l’autisme. Nous avons d’ailleurs pu découvrir des beaux produits de qualité lors d’Expocam.

« Les gens peuvent se procurer des bouteilles au coût de 20$, camions jouets au coût de 50$, garde-boues (2x) au coût de 50$… 100% des profits sont remis à Autisme Montérégie, qui vient en aide aux familles et aux gens qui vivent avec l’autisme. »
« Les articles seront en vente lors des différents événements. Les garde-boues sont aussi en vente directement dans nos succursales de Ste-Julie et Laval. Cependant, les gens qui désirent faire l’achat des différents produits peuvent me contacter directement au 450-649-3221. »

Un remerciement à Excellence Peterbilt qui s’illustre par sa participation aux festivités et à la cause de l’autisme, ainsi qu’aux commanditaires qui permettront d’apporter un aide direct aux gens qui en sont touchés. Leur contribution permettra également aux passionnés de l’industrie d’admirer un camion de plus dans les nombreux festivals de l’été!

Sophie Jacob, rédactrice en chef