C’est bientôt l’heure des impôts!

Le temps des impôts n’est pas toujours aussi simple pour tout le monde. Bien que les choses semblent claires pour certains, d’autres éprouvent plus de difficultés à comprendre et à se retrouver avec les dépenses et les taux imposables et non-imposables. Voici quelques éclaircissements qui pourraient vous aider à mieux comprendre et gérer votre déclaration de revenus personnelle cette année!

Premièrement, soulignons l’importance de bien choisir son comptable. Nombreux sont les comptables qui vont prendre en charge vos impôts, mais qui ne feront pas les démarches nécessaires pour calculer les dépenses auxquelles vous avez droit.

Il est important de choisir un comptable qui a de l’expérience en camionnage et qui est qualifié pour s’occuper de votre rapport. Peut-être qu’il vous coûtera plus cher, mais les chances sont que vous retiriez plus d’argent, ou à tout le moins, que vous évitiez d’avoir de mauvaises surprises!

Normalement, les transporteurs vont envoyés à leurs routiers un formulaire qui fait mention de l’argent que vous avez reçu au courant de l’année pour vos dépenses, entre autres, ce que vous avez reçu en comptabilisant vos revenus non-imposables.

Le non-imposable compte pour vos dépenses, vous n’avez pas à payer d’impôts sur ce taux et l’employeur non plus (impôts, CSST…). Il peut vous sembler avantageux de gagner beaucoup aux miles, mais n’oubliez pas de comparer vos salaires nets par le biais de votre T4, qui fera une comparaison bien plus juste de ce que vous gagnez vraiment. Votre taux non-imposable et vos dépenses lors du rapport d’impôts sont grossièrement la même chose. Soit, vous percevez aux impôts, et/ou vous le recevez sur chacune de vos payes.

Il est important de demander et remettre ce formulaire à votre comptable lors de vos impôts, parce que ce montant doit être déduit de vos dépenses totales.

De votre côté, vous devez compiler le nombre de jours que vous avez passé sur la route aux États-Unis et au Canada, afin de déterminer le nombre de repas (CAD et US) et de douches auquel vous avez droit.

Les frais de douches sont considérés comme étant déductibles à titre de frais d’hébergement pour les employés de transport qui ont dormi dans la cabine de leur camion plutôt que dans un hôtel. Vous devez conserver les reçus qui justifient votre demande. Vous pouvez également déduire vos frais d’hébergement.

La méthode simplifiée est la plus simple pour calculer vos frais de repas puisqu’elle n’exige pas que vous gardiez vos reçus. Vous devez tout de même tenir un journal ou un registre qui indique les voyages que vous avez fait au courant de l’année : date et heure de départ, destination, date et heure du retour, le nombre d’heures d’absence, le nombre de kilomètres parcourus et le nombre de repas (canadiens et américains). Un conseil… tenez ce registre avec vous dans le camion, et remplissez-le au fur et à mesure!

La méthode simplifiée vous donne plus ou moins droit à un repas toutes les quatre heures à partir de l’heure de départ, jusqu’à un maximum de trois repas par jour. Précisément :

  • pour un voyage de 4 à 10 heures, un repas;
  • pour un voyage de plus de 10 heures mais de moins de 12 heures, deux repas;
  • pour un voyage de 12 à 24 heures, trois repas;
  • pour un voyage de plus de 24 heures, un repas toutes les quatre heures, jusqu’à concurrence de trois repas par période de 24 heures.

Selon votre heure de départ ou d’arrivée, vous ne devez pas tenir compte des repas que vous pouviez normalement prendre à la maison.

Aux fins du calcul du nombre maximum de repas admissibles, un jour est considéré comme une période de 24 heures commençant à l’heure de départ. Le taux de repas quotidien est établi à 17$ par repas. Les routiers peuvent déduire un maximum de 50% de ceux-ci, et les grands routiers, 80% dans la période de déplacement admissible.

Vous êtes un grand routier si la fonction principale de votre emploi est de transporter des marchandises en conduisant un camion ou un tracteur dont le poids nominal brut est supérieur à 11 788 kg, conçu pour le transport des marchandises.

Une période de déplacement admissible est présentée par votre absence de votre municipalité ou région métropolitaine pendant au moins 24 heures, pour transporter des marchandises à une distance d’au moins 160 kilomètres de votre port d’attache.

Si vous êtes une compagnie et que vous avez réclamé vos dépenses dans votre rapport mensuel, vous ne pouvez pas les réclamer dans votre rapport personnel.

Conseil : conservez vos feuilles de route pendant 5 ans, elles prouvent que vous étiez bien sur la route et justifient vos dépenses si l’impôt les demande.

Vérifiez toujours vos sources d’information! Ce billet n’est pas écrit par un comptable. Allez toujours à la source pour vous assurer d’avoir les bonnes informations, soit sur le site du Ministère ou auprès d’un comptable agréé. D’ailleurs, nous vous recommandons Céline Vachon, experte en comptabilité spécialisée dans le transport, qui nous a donné de bonnes informations.

Céline Vachon : 450-649-1744 ou [email protected]

Sophie Jacob, rédactrice en chef

Sources : Céline Vachon, Revenu Canada, Revenu Québec