Alors que plusieurs provinces et états ont imposé des mesures de confinement pour combattre la Covid-19, les heures de pointe ont drastiquement diminué en intensité et la circulation est devenue plus fluide. Nous pourrions croire que le nombre d’incidents routiers ait pu chuter lui aussi, mais dans certaines villes, il en fut tout le contraire!

Cela s’explique par le fait qu’une circulation moins dense permet de rouler plus rapidement. La ville de New York enregistre d’ailleurs l’augmentation la plus importante de vitesse, avec une hausse de 20% de la vitesse moyenne sur route. Rouler plus vite entraîne par le fait même une hausse des freinages brusques. Une accélération dans les courbes a aussi été notée chez les camionneurs, selon Geotab.

Dans la ville de la Grosse Pomme, une baisse de volume du transport commercial a été enregistrée. Mais, toujours selon Geotab, le nombre d’événements quotidiens liés à une conduite brusque, par véhicule commercial, a augmenté dans les incidents pour les camions. Ce n’est pas le cas pour les autres types de véhicules commerciaux tels que les autobus, qui sont restés plutôt constants.

Les chauffeurs familiarisés avec la conduite dans les villes congestionnées sont désormais plus libres dans ces zones qui étaient auparavant difficiles à naviguer. Ce sont les endroits où il est fortement recommandé de doubler de vigilance et respecter les limites de vitesse.

« Les flottes doivent donc surveiller attentivement les comportements routiers pour aider à assurer la sécurité de leurs employés sur la route pendant cette période sans précédent », écrit la société spécialisée en télématique.

De son côté, le courtier en assurances camionnage Burrowes confirme une baisse d’accidents sur les routes. Peut-on attribuer cela au fait qu’il y ait moins d’automobilistes sur les routes?

« On peut certainement l’attribuer, entre autres, au fait qu’il y a moins de véhicules sur la route… »

Le déconfinement se poursuit sur l’ensemble de l’Amérique du Nord, les automobilistes et les motocyclistes reprennent le volant et la circulation s’intensifie. La liberté qu’auront connu les camionneurs sur les routes désertes n’aura été que de courte durée, mais un retour à la vie normale est nécessaire pour la pérennité de nos transporteurs!