18 Mars 2018: Truck Stop Quebec a eu vent que les négociations entre le syndicat des contrôleurs routiers et le gouvernement viennent de retournées dans l’impasse. Ce qui signifie le retour des moyens de pression ce soir dès minuit.

Nous avons rejoint le président directeur général de l’ACQ (Association du camionnage du Québec) Monsieur Marc Cadieux qui avait initié le dialogue avec Monsieur René Goulet (président de la fraternité des Contrôleurs Routiers du Québec) lors des derniers moyens de pression, pour que le tout cesse. Il nous a confirmé qu’une discussion entre lui et Monsieur Goulet avait eu lieu aujourd’hui et qu’effectivement, les négociations avortaient et qu’ils retournaient (Les contrôleurs routiers) en moyens de pression.

Nous avons aussi appris d’une source que les moyens de pressions risquent d’être axés sur le poids (tolérance) et aussi sur le transport de personnes (Autobus). Mais rien de garanti car il faut bien le comprendre des moyens de pression servent à se faire entendre.

Notons que les contrôleurs routiers sont sans contrat de travail depuis 2015 et que le gouvernement actuel ne semble pas vouloir régler le conflit.

Du côté de l’ARPQ (Association des routiers professionnels du Québec) Monsieur Charles Englehart, nous a clairement dit, qu’encore une fois c’est l’industrie qui est prise en otage dans ce conflit. Lui aussi était au courant que la situation n’allait plus. Il souhaite cependant que le conflit se règle rapidement et invite ses membres a être très vigilants au niveau de la réglementation.

Respectez la réglementation et plus particulièrement vos charges et pour les transporteurs par autobus, vous serez particulièrement surveillés et avisez vos collègues du transport.