Lundi le 23 novembre 2020 – À la lumière d’une volonté marquée du gouvernement du Québec de fédérer l’ensemble des acteurs de la chaine d’approvisionnement des transports terrestres, le Pôle d’excellence québécois en transport terrestre sera dissous et intégré à Propulsion Québec afin de créer une seule organisation qui aura pour but de renforcer le positionnement mondial de l’industrie des transports terrestres, électriques et intelligents du Québec.

Le 19 novembre dernier, une assemblée générale s’est tenue dans l’organisation du Pôle d’excellence québécois en transport terrestre, dans laquelle les membres ont voté à l’unanimité pour la dissolution du Pôle et l’intégration avec Propulsion Québec.

« L’annonce d’aujourd’hui est l’aboutissement d’un projet de consolidation de l’écosystème québécois des transports terrestres démarré il y a plusieurs semaines et le résultat de la collaboration de deux conseils d’administration, des employés et du ministère de l’économie et de l’innovation du Québec », a expliqué Mme. Renée Demers, présidente du conseil d’administration du Pôle. « Nous sommes assuré dans cette démarche de maintenir nos acquis et trouver de la valeur ajoutée dans cette nouvelle collaboration. »

« Nous sommes heureux d’accueillir les employés du Pôle ainsi que ses membres dès janvier 2021 pour discuter à la fois des projets à mettre en place pour offrir une valeur ajoutée à tous les membres de Propulsion Québec et les anciens membres du Pôle, mais aussi, de développer de nouvelles opportunités de collaboration », a déclaré Sarah Houde, directrice générale de Propulsion Québec.

« L’union de nos deux organisations permettra définitivement d’améliorer et optimiser l’offre de service déjà en place chez Propulsion Québec. »

Des enjeux liés à la chaine d’approvisionnement, qui sont prioritaires pour les membres du Pôle, seront intégrés aux chantiers déjà en place chez Propulsion Québec, soit :

  • Réglementation et politiques publiques;
  • Recherches et développement;
  • Démonstration et expérimentation;
  • Commercialisation (et chaine d’approvisionnement);
  • Financement;
  • Talent et main d’œuvre.

Les transports électriques intelligents sont l’avenir et de plus en plus d’opportunités seront à saisir. C’est le temps d’investir pour relever ces grands défis technologiques et faire du Québec un chef de file mondial de l’industrie des transports du futur.