slide_428078_5538856_compressedSelon le sondage Talent Shortage Survey de ManpowerGroup, 32 pour cent des employeurs canadiens disent avoir de la difficulté à combler plusieurs postes. Pour ce qui nous intéresse dans ce sondage, on remarque que le deuxième métier le plus difficile à combler au pays est le domaine du camionnage.

À l’aube d’une pénurie sur le point de s’établir dans le transport au Canada, êtes-vous supris de voir votre domaine en deuxième position?

 

Texte: Francis Tremblay

Source: Huffington Post Québec

Photo Huff post

  • Monique Gosselin

    non pas surprise du tout on n’est pas respecter et on ai pas payer pour tout ce que ça nous apporte comme responsabilité y’en aura pu de chauffeur et ça va etre tant mieux

  • Alain Castonguay

    D’après emploi Québec, ils ont pas besoin de chauffeurs de camions, car quand je suis aller au chômage, je me suis fais répondre que le cours du CFTR ils le donnaient plus car les chauffeurs qu’ils formaient ne réussissaient pas a se placer. Bizarre.. J’ai un ami qui a payer son cours et tous ce que ça entraîne (son paiement d’auto, de loyer, sa survie etc…) Il a due casher un REER avec les frais que ça implique pour pouvoir passer a travers les 9 a 10 mois que ça prend pour le cours, et tiens c’est drôle il travail déjà, même avant d’avoir fini son stage.. Ça serais pas surtout une tactique pour sauver a avoir a soutenir quelqu’un pour un an de formation??? Les compagnies de transport se partagent un pool de chauffeurs … Disons qu’ils y a 100 chauffeurs, et 20 compagnies de transport, chaque compagnie ont seulement 5 chauffeurs chaque. Mais en bout de lignes, les 50 compagnies ont besoin de 10 chauffeurs chaque, pas juste de 5… Mais le pire, c’est que pour grossir, une fois qu’ils ont leurs 10 chauffeurs, si ils sont capable d’avoir plus de chauffeurs, ils augmentent la flotte, donc au lieux de 10 chauffeurs maintenant, ils en ont besoin 20 chauffeurs… La loyauté vas aux plus payant, aux meilleurs traitements, et c’est pour ça que les compagnie plient aux demandes des fois ridicules des chauffeurs, mais c’est pas tous les chauffeurs qui ont des demandes ridicules, mais croyez moi, il y en a. La majeurs raisons que les chauffeurs changent de place… ils aiment pas les destinations, les camions ou même les gens dans ses compagnies, ils vont ailleurs. Donc si ont reprend mon exemple, des 100 chauffeurs (5 par compagnies), ça bougent, ça se déplace, ça se parlent… viens ici ils payent bien, ou ils sont comme si et comme ça, donc 2 vont ailleurs, (une compagnie se ramassent avec 7 et l’autre 3 au lieux de 5) etc… Donc la compagnie qui se ramasse avec seulement 3 chauffeurs font du recrutements, et vont chercher les 2 chauffeurs qui leurs manque d’un autre, et ça se perpétue… Donc la seul chose qui se passent, c’est que les chauffeurs se déplacent d’une place a l’autre, la dessus, y’a ceux qui prennent leurs pensions, achètent ou vendent leurs camions, ou débarquent a cause de blessures ou pour changement de santé, mais en bout de ligne y’a pas plus de chauffeurs, juste les 100 du débuts, mais avec tous les changements les 100 deviennent assez vite 95, 90, mais Emploi Quebec Vaudreuil-Dorion, (que je sais) … ne donne plus le choix de suivre la formation du CFTR… Je déménage dans le coin de Laval d’ici une couple de semaines, j’imagine que je vais savoir si Emploi Quebec a Laval offre la formation ou pas. Je suis dans le domaine du transport depuis 1987, j’ai fais a peu près tous les travail que tu peux faire dans le transport (dans les bureaux) et je me suis dit que possiblement j’aurais un certains avantage. Je connais déjà la majeurs partie de la job… Règlement, loi, etc… Ils y en a qui disent que les chauffeurs sont pas nécessaires,que les chauffeurs sont dangereux, Je vois pas de problèmes avec ça, J’imagine que les vêtements qu’ils portent, que la nourritures qu’ils mangent, que les matériaux qu’ils utiliser pour se laver, pour leurs autos, pour tous les choses qu’ils font, est magiquement téléporter dans les magasins ou ils vont acheter, ou que ça arrivent en taxi… Pffff on vas acheter en ligne… Aille les clowns… ça vas arriver comment au bureau de poste.. Des chauffeurs, on vas toujours en avoir besoin, tant que les gens vont dépenser… Bon assez dit…

    • Gilbert Prince

      ce n’est pas qu’ils ne réussissent pas a ce placer, c’est qu’ils ne veulent pas en faire leur métier. Suivre un cours de camionnage payé c’est très amusant et plutôt relax, comparer à la réalité du marché du travail. Ce métier tu dois le choisir et accepter tout ce qui vient avec avant de t’embarquer ds une formation. ce que peu font quand c’est gratuit.

  • William

    Pas du tout surpris… Si nous aurions les heures legal de travail comme aus etats unis peut etre que ce serait mieux et surtout un meilleur sallaire…
    Ces pas tout le monde quil veullent faire 16H par jour non plus

  • FrancoisR

    Plusieurs choisissent ce métier croyant aller se promener relax et voir du pays. Quand ils se rendent compte dans quel monde de fous il se sont mis les pieds ils débarquent. C’est pas pour tout le monde.

  • huskycad

    Si nous serions payer à l’heure plutôt qu’au millage, déjà se serait une bonne affaire….Tu fait une ride de 420Km et ça te donne 100$ pour 11,25Hs de travail, donc 8$/Hrs….ça pas d’allure…….et la plupart du temps il faut tricher son LOG car tu réussiras pas sinon…Il y as un gros gros changement à faire….et déjà juste d,arrêter les Gestionnaires à pousser leurs conducteurs à frauder sur le LOG…ça serait un bon début………et un travail de 12Hs rémunérer à l’heure plutôt qu’au millage…..ça aiderais encore mieux….;)…Au USA et en Europe ils en sont déjè rendu là….ici nous allons attendre combien de décennie encore…..

    • Sébastien Denis

      rendu là, change de place! C’est la place le problème! Je suis payé à à 18 de l’heure, mais la paye est basé sur le temps que ça prends normalement, et non sur le temps réel que ça prends, du coup quand tout vas bien, ça me prend 3h45 faire une job évalué 5h30. Un employeur ça se magasine, surtout dans le transport

      • Jean Larose

        Oui mais ça dépend de l’endroit où vit le chauffeur. Un gars en Gaspésie aura pas la même marge de manœuvre qu’un autre vivant dans une grande ville.

  • Jean Larose

    Un des problèmes est que nous chauffeurs, ne demandons rien et que les patrons nous offrent ce que nous demandons c’est à dire rien ! Je travaille le matin ,le midi et au milieu de la nuit,samedi ,dimanche et tout ça au même tarif . La dernière minute de ma semaine de travail me coûte cher en impôt ! Sans parler des amendes si je travaille trop et que je me fait prendre ! Pourquoi la SAAQ ne l’envoie-t-elle pas à mon patron ? Pourquoi aucun bonis de performance ? Faut demander plus et moins se détruire entre chauffeurs . En ce moment les chefs d’entreprise ont de la main d’œuvre soumise et pas cher… J’aime mon métier mais j’aimerais ça à la retraite , ne pas devenir prestataire de l’aide sociale.